Proposition socio-éducative

La promotion du droit à une éducation de qualité pour tous est une exigence incontournable dans la construction de la démocratie.

Dans le contexte de la pandémie de covid-19, de nouvelles exigences ont été posées à cette éducation de qualité. Ces exigences concernent, entre autres, l'accès aux technologies de l'information et de la communication. Des exigences qui génèrent de nouvelles inégalités et une réduction des droits de groupes spécifiques.

Dignité humaine, droits humains, éducation au soin de la Maison commune, éducation à la citoyenneté, droit à l'éducation, éducation technologique et alphabétisation numérique... sont, entre autres, les thèmes que Susana Beatriz Sacavino et Vera María Candau, docteures en éducation, abordent dans le livre Démocratie, éducation et droits humains en temps de pandémie, qui se propose d'enrichir la réflexion contextualisée des éducateurs et des éducatrices. 

Les auteures avancent des propositions pour « l'affirmation des démocraties et des politiques de l’éducation qui ont à voir avec plus de justice sociale, de justice distributive, de justice épistémique et de justice cognitive ».

Il s'agit d'une publication qui s'adresse en premier lieu au mouvement socio-éducatif Éduquer dans les temps difficiles qui s'inspire et a pour référence la proposition socio-éducative de l'Association Thérésienne en Amérique (PSE). Compte tenu des thèmes et des approches qui y sont évoqués, elle pourrait fort bien alimenter la réflexion, le dialogue et l'action sur l'éducation, la démocratie et les droits humains sous d'autres latitudes.

Parce qu'il est urgent « de transformer l'école, de remettre en cause les politiques et les logiques néolibérales et de repenser une éducation qui ait comme centre la dignité humaine, la lutte pour la concrétisation des droits, la démocratie et la justice sociale ».