Observer la réalité européenne dans laquelle nous sommes immergés, c’est se trouver face au défi de sa complexité, faite d’opportunités, de fortes tensions et de grandes inégalités, fruit, en partie, d’une crise des valeurs et d’un système économique pervers, car il ne permet pas à tous de mener une vie digne et de progresser.

Dans l'Europe dans laquelle nous vivons, le désarroi augmente, tout comme l'influence des mouvements populistes et de la propagande raciste. Ils sont insuffisants, les efforts pour trouver des solutions, pour surmonter la corruption, les intérêts personnels et l’absence de sensibilité sociale, et pour tenir compte du bien commun.

Devant cette réalité, l'Institution Thérésienne en Europe ressent l’appel à vivre « en sortie », à poser des gestes prophétiques et à annoncer que la Bonne Nouvelle de Jésus est aussi possible ici et maintenant.

Nous reconnaissons comme urgences prophétiques pour nous aujourd'hui :

  • La réalité des migrations forcées.
  • La fragilité et la vulnérabilité de nombreuses familles.
  • La violence de genre et autres exclusions liées à la condition de la femme.
  • La complexité de la situation des jeunes et les difficultés d'accès à un travail décent.
  • La sécularisation progressive de l'Europe et, en même temps, la nécessaire recherche de sens du côté de la transcendance, dans un contexte de plus en plus multireligieux.
  • L’absence de sens critique et de confiance dans les mesures politiques.
  • Les nouvelles formes de pauvreté et de discrimination.

En même temps, nous reconnaissons des personnes, groupes et expériences qui sont des signes d'espérance :

  • La sensibilité croissante et les modes de vie alternatifs pour éviter la destruction de l'environnement.
  • Toutes les personnes (migrants, réfugiés, bénévoles) qui apportent de la nouveauté à nos sociétés et à nos Églises.
  • Les apports d’idées qui nous aident à voir les possibilités du monde nouveau que nous voulons.

Le partage des projets communs de mission de l’IT dans nos différents contextes en Europe, nous aide à prendre conscience de nos possibilités de réponse à ces défis et de nos limites.

Nous voulons continuer à déployer nos efforts dans les domaines de la famille, de la jeunesse et des migrants, comme la dernière Assemblée nous y invitait. Nous souhaitons également ouvrir de plus en plus nos espaces à des expériences de foi, d'accueil, de rencontre dans la diversité.

Extrait des conclusions de la rencontre du groupe de coordination de la Plateforme Europe, décembre 2019.